Au bord du ciel, il est un arbre.
Il n’a pas peur du vide.
Il a de la place, hésitant sur chaque poussée
entre un peu plus de terre… ou de ciel ?

(croquis extrait de carnet de voyages 2017)