Le vieux saule résiste, dangereusement léché par les flots tourbillonnants des crus hivernales…
Sur chaque retrouvailles, c’est une nouvelle rencontre avec ce noble être un peu plus vieillissant, mais toujours tellement magnifique !
Il faut dire qu’il a vu tant de choses : des guerres, des résistants, des braconniers, des enfants devenus adultes puis vieillards au fil des temps, des femmes de tous âges rinçant leur linge, du bétail s’abreuvant en toutes saisons, des vacanciers s’ébrouant dans l’eau ou pêchant des goujons, des déchets flottant, des débris aussi, morceaux d’arbres merveilleux avant lui que les flots auront arrachés,…
C’est alors – aussi – un soulagement et un immense bonheur à chaque retrouvailles, lui toujours là, que je peins et dessine, pour qu’il reste autrement lorsqu’il ne sera plus.