Il est des lieux magiques, de recueillement, d’abandon. Le temps n’a de prise que sur un délitement d’apparence.
Ecoutez au coeur de chaque « mort » de mousse vêtu… la vie grouillante, la vie pulsante…
Regardez autrement un tronc, une souche… une forme étrange, un être immobile qui vous regarde en retour ?
Notre Terre Mère est féérique de tout ce petit monde à observer, à admirer. Nous ne faisons souvent que passer ? Alors, arrêtons-nous, juste un instant…