DON CARLOS, est l’opéra des rêves, des coeurs brisés.
Quand Elisabeth aime Don Carlos mais qu’elle doit épouser le père Philippe II…
Le mariage pour raison d’état n’a pas sa place pour ceux qui s’aiment, le drame tisse alors une issue fatale, inévitable. Elisabeth succombe dans les bras de son bien-aimé, et c’est l’Adieu que je dessine dans son ultime souffrance.
Instant passé, présent, à venir, de la fin d’un amour. Douleur intemporelle.

 

L’Adieu

Issue fatale
D’un amour sans fin

Technique(s) : Gravure
Matériaux : Tirage sur papier
Dimensions (cm) : 35 X 25,5
Date : 2017

Prix : Réservé