Pour sa 69ème édition, Les Amis du Musée avaient mis en place un Salon d’Automne exceptionnel, différent des précédents en plusieurs points .

Ainsi, le jury avait décidé de réduire sa sélection à une trentaine d’artistes (peintres, dessinateurs, sculpteurs) dont les oeuvres rempliraient en souplesse l’espace magnifique de la Halle Grenette.
Autre nouveauté : une soirée rassemblant les artistes et les institutions locales pour une présentation intime par chacun de sa démarche, de son travail.
Occasion de s’approcher davantage encore des oeuvres proposées, de tisser aussi des liens en vue d’autres projets à venir…

Le public fut au rendez-vous dès l’inauguration, interrogeant, échangeant autour de ce que chaque oeuvre éveillait en lui.

Dans ce contexte, les scènes que je présentais cette année,  issues de l’univers poético-fantastique de Nos Cousins Lointains, ont beaucoup interpellé voire enthousiasmé des personnes de toutes générations qui me demandaient la suite !
Je me transformais alors parfois en conteuse, guidant chacun au coeur d’aventures que je construis chaque jour un peu plus précisément.
Le Passeur – peinture emblématique que je présentais exceptionnellement sur ce salon – se posait en trait d’union entre les ambiances bleues exposées (La Porte, La FuiteLe Guet)  et d’autres vertes plus récentes (La Rencontre, Le Cercle éveillé, Thoïzius et l’antre aux Esprits,…).

Ce fut indéniablement un salon de belles rencontres , enrichissant de toutes les différences qu’il rassemblait.
C’est aussi la promesse d’un magnifique salon à venir en 2019, qui célébrera en l’occurrence plusieurs anniversaires importants : 70 ans du Salon d’Automne, 90 ans de l’association les Amis du Musée et du Musée de Bourgoin-Jallieu !

Je finirai avec ces quelques mots que j’adresse à tous les bénévoles qui prennent beaucoup de leur temps et de leur énergie dans la mise en place de cet événement incontournable de la scène berjallienne : un grand merci à eux.
Merci aussi à tous les artistes présents que j’ai pu côtoyer avec bonheur, dans la bonne humeur partagée.
Oui, ce fut un salon de bonheur, à la hauteur de ce que chacun a donné de bon coeur !