Nous aurons le feu pour nous accompagner
Dans les sacres, les offices,
Les célébrations à la vie,
Toute la vie.
Eternel et renaissant,
Il accompagne les temps qui passent,
Eclairant de lumière les jeunes printemps,
Crépitant de braises les corps des amants,
Tiédissant à cœur le regard de celui qui part
Pour renaître en d’autres printemps,
Pour brûler en d’autres amants.
Mille temps d’éternité,
Autant de cycles renouvelés…
Astre adoré, vénéré,
Phare guidant les hommes, les êtres,
A s’en brûler les yeux de ciel.

Nous serons cette manne d’hommes,
Porteurs de vie,
Au silence du temps qui s’efface.
Et lorsque le poids sera trop lourd,
L’instant pesant brisé par le sombre ou l’or,
La mort ou le vent,
Il agitera le monde sans un bruit,
De la naissance du jour à sa chute, crépusculaire,
Linéaire assourdissement de vide tout autour.
Alors, nous retiendrons notre souffle,
Dans notre état de mort à nous-même.
Et, de ce silence à ce soleil,
De ce soleil à ce silence
En mannes d’hommes mouvantes,
En mille souffles cessants,
Bouclerons-nous ces espaces et nos temps ?

Le cercle éveillé


Technique(s) : Peinture
Matériaux : Acrylique sur toile
Dimensions (cm) : 60 X 108
Date : 2018

Prix :  800 € | J’achète !