Couleur noir

Les jours noirs sont des vides
Où je m’accroche à mes peurs
Résolues, belles et morbides
Je défie tous mes docteurs.
Les jours noirs insipides
Je ne vis plus et j’en meurs
Tout mon être annihile
Mes espoirs en profondeur.

A vivre en noir, noir,
Je m’efface…
A vivre en noir, noir
J’accroche à ton histoire
A vivre en noir, noir,
Je m’efface,
A vivre en noir, noir,

Les jours noirs rivent mon corps
Au froid livide, d’heure en heure
Résolus me jettent un sort
M’oppressent, me brisent à coeur.
Les jours noirs attirent ma mort
J’étouffe, je pleure, j’ai peur
Je t’appelle, dedans, dehors
J’arrive à elle, lueurs…

J’arrive à elle
… Torpeur…

A vivre en noir, noir,
Je m’efface…
A vivre en noir, noir
J’accroche à ton histoire
A vivre en noir, noir,
Je m’efface,
A vivre en noir, noir,

A vivre en noir, noir,
Je m’efface…
A vivre en noir, noir
J’accroche à ton histoire
A vivre en noir, noir,
Le blanc m’accroche un instant
Des bruits, des bip, trop tard
… Je pars…

Ligne de nuit

Pluie obscure, persistance d’une ligne.


Technique(s) : Photographie
Matériaux : Tirage sur papier
Dimensions (cm) : 30 X 20
Date : 1996

Prix : Réservé