Promenade en jardin ce matin…
Le soleil est si doux au lever du jour
Lumière tendre et enveloppante, qui caresse la vie, qui attise les bourgeons, qui éclot les fleurs
Une timide, une discrète, un parfum qui s’expanse dans la brise
La mélodie d’un carillon dansant tournoie d’une feuille à l’autre
Jouant du piano arc-en-ciel d’acer à loropetalum, de cep à pétale
Arco iris est la teinte de ce jour où chaque objet prend vie en relief d’un autre
L’oeil serpente dans ce tumulte d’effervescence, croisant un instant le guerrier, la pelote, une rose
Les yeux fermés ont gardé la magie, tandis que l’autour évolue encore, sans fin
Impermanence d’une Terre Mère en éternel renouveau
Louange à la création, de l’infiniment petit à l’autour, à l’avec
Et, immergé dans ce tout, un être qui contemple…